Sacrée année que 2018.

En janvier, je commençais l’année en recevant ma première non-réponse d’agent littéraire. S’en suivirent de longues nuits de réflexion sur l’auto-édition. Je n’arrivais même pas à imaginer envoyer directement le manuscrit dans une maison d’édition traditionnelle. ( Non, mais sérieux tu te prends pour qui ?)

Dans ma tête compliquée, je devais être soutenue dans cette démarche et j’espérais vraiment avoir le soutien d’un agent.
Bref, la mise en place de l’auto-édition vous l’avez suivie ici sur le blog…

Mai : le livre était autopublié et rencontrait ses lecteurs en dehors de mon cercle d’amis.
Les premières chroniques arrivèrent grâce à simplement pro, ensuite les coups de coeur s’enchainèrent. En échangeant beaucoup avec les lecteurs une nouvelle version sans coquilles fut mise à jour, pour le plus grand bonheur des suivants.
En parallèle, le tome 2 continuait à accumuler ses pages. Poussée par la ferveur et la frustration de beaucoup de mes lecteurs « je me devais » d’écrire la suite VITE!

Fin juillet, je réitère l’agent littéraire. Réponse 3 mois plus tard.

Ambassadrices : Pendant ce temps, je mets en place un système d’Ambassadrice Anima, trois blogueuses qui avec leurs sensibilités différentes avaient su percevoir quelque chose en plus dans le livre. Lire, même pas entre les lignes, mais dessous…si si c’est possible… pour ressentir cette énergie toute particulière dans laquelle Anima nous plonge.

Communauté: De là est partie l’idée de communauté, partageant des valeurs communes transmises dans le livre. Malgré le fait que ces valeurs ne soient pas si explicitement présentes dans le tome 1 , j’ai eu le plaisir de voir les lecteurs me suivre dans cette idée. Aujourd’hui, les images de leur logos mises cote à cote me remplissent de fierté. Non pas tant à cause de l’idée, mais plutôt de voir plusieurs personnes d’horizons différents se retrouver autour des mêmes idéaux.

L’automne arriva avec l’envoi de la première partie des tomes 2 aux ambassadrices. Confirmation que le tome 1 n’était pas un coup de chance, ça plait toujours autant et la suite est toujours aussi fiévreusement attendue.
Réponse en queue de poisson de l’agent ( franchement je ne sais pas comment l’appeler autrement….)

Décision le soir même —> j’inonde les maisons d’édition avec mon manuscrit.

Ce que j’ai fait et continue à faire! Avec cette question qui tourne dans ma tête: Mais pourquoi tu ne l’as pas fait avant ?????
En fait, après la lecture de mon cercle proche et les retours positifs j’avais besoin d’une confrontation à des lecteurs que je ne connaissais pas. L’autoédition m’a permis cela, m’a donné confiance et m’a permis de me sentir soutenue. Le soutien tant attendu de l’agent est venu en fait de jeunes femmes sur Instagram.

Fin d’année: Création de logos, collaboration avec des artistes merveilleuses. Pour finir la sélection d’Anima dans les 5 sélectionnés Young Adult du prix des auteurs inconnus!!! Sélection faite sur la base des 10 premières pages, rude hein . Quelle joie.
J’ai terminé mon année avec les retours du tome 2, positifs et touchants.

La suite :

Pour être très sincère, là j’aimerais bien me rouler en boule dans une grotte jusqu’à ce que le hibou du courrier des maisons d’édition vienne avec une réponse positive. (Ça le fait non ?)

– Le Tome 2 attend que je me penche sur ses tournures de phrases et ses coquilles. (Procrastination totale !)

– La carte du Tome 1 attend patiemment que je la fasse faire par une artiste.

Et en même temps , il y a une partie de moi qui se dit : Ah quoi bon ? Si tout cela sera peut-être refait par une maison d’édition. Vas-tu encore investir monétairement là dedans ?

 

Et écrire peut être Mary ? :

Ben ça c’est encore autre chose. Dont je parlerai surement en stories sur IG. Ce que je peux vous dire c’est que le tome 3 est en construction bien avancée dans ma tête. Quelque chose bloque néanmoins.

Je me suis questionnée, remise en question et blablabla….

– Non, ce n’est pas parce que le tome 1 est en lecture ou attente dans des maisons d’édition.
– Non, ce n’est pas que je n’ai plus d’idées.
– Non, ce n’est pas parce que le tome 2 n’est pas terminé au niveau corrections. ( quoique cela pourrait me faire du bien)

C’est parce que ce tome 3 est encore plus émotionnelle que les 2 autres, parce qu’il plonge dans ce que je perçois négativement du monde, parce que quand j’écris je plonge dans l’émotionnelle de mes personnages tellement fortement que là j’ai un peu peur de l’Abysse dans laquelle je vais mettre les pieds. Alors pas de découragement,je vais le faire hein, juste que pour cette fois il y a un bon moment qui doit être trouvé et là clairement il ne s’est pas présenté.

2019:

– Correction tome 2
– Une illustratrice rejoint le groupe création d’Anima et proposera des illustrations des personnages.
– Commencer le tome 3
– M’inscrire aux imaginales

( oui oui, vous avez vu que l’affiche est faite par le dessinateur de Thorgal et qu’en plus c’est sur le thème de la NATURE!!!!!) Ne m’en fallait pas plus comme signes pour me ruiner !

– Le Prix des auteurs inconnus ( réponse en juillet)
Attendre le Hibou.

 

Je vais finir cet article avec mes dégoulinantes phrases d’amour et de gratitude envers ceux qui me suivent, qui commentent partagent et surtout me disent (parfois chaque jour) , elle est où la suite bordel?????

 

Merci d’être dans ma vie, de me lire et….. vive ANIMA!

%d blogueurs aiment cette page :