Réflexions autour de la PAL.

 

Cela fait un petit moment que j’ai envie d’écrire un article sur ce sujet inspiré de mon expérience bookstagram. Pour bien commencer, ni voyez aucune critique ou remarque ou que sais-je, je vous livre ici mes réflexions et du coup mon avis.

 

Bookstagram et ses abréviations:

Comme toute bonne communauté qui se respecte, les abréviations sont courantes dans le langage bookstagram et j’ai dû en décoder plusieurs. Heureusement que je suis entourée de jeunes ayant baigné dans internet depuis leur naissance et qui m’ont gentiment aidé ( non ce n’est pas mon cas et non je ne suis pas aussi vieille) .
Du coup, les Posts regorgeait de PAL, REP search, Swap ( mon Dieu celui-là il m’a donner du fil à retordre) ect….
Heureusement, niveau abréviation je n’étais pas si asbeen que ça, j’ai appris mes OMG, WTF, BRB,AFK et compagnie grâce à world of warcraft , comme quoi on y apprend des choses.

( je réponds aux questions qui découle normalement quand tu dis : « j’ai joué à… » ->oui c’est lointain , évidemment j’ai joué la horde, évidemment un elfe de sang et mage et pour la spécialisation je te laisse deviner)
Digression terminée , l’important est l’abréviation PAL.

PAL = Pile à lire.

Ce si petit mot cache des monstres, si si je vous jure. Je tairais le nombre de livres présent dans certaines piles à lire, parce que ça me donne soit le vertige, soit la nausée à choix.
Je constate donc que le concept est répandu, et que certains le vivent bien « Wouah encore tout ça à lire » et d’autre mal, culpabilité, stress.
Naturellement, une nouvelle constatation s’impose , puis une question .

Je n’ai jamais eu de PAL et pourquoi ?

Elle m’a bien fait bosser cette question, je suis passé de l’hypothèse générationnelle à celle de à l’époque les ME n’envoyaient pas de livres et il n’y avait pas Instagram à la bonne réponse pour moi.

Profil de lectrice

J’ai beaucoup lu, enfin c’est ce que je croyais avant que je n’arrive sur Bookstagram. Quand je vois le nombre de livres lus par mois je passe de super lectrice de ma génération à lectrice moyenne en me comparant à la nouvelle.
J’ai été une lectrice loyale, je m’explique : Stephen King, Anne Rice, Marion Zimmer Bradley pour ne citer qu’eux , ceux qui ont rythmé mon adolescence et vie de jeune adulte, je les ai TOUS lus. Vous voyez le genre ? Et encore aujourd’hui je suis un peu comme ça, quand j’aime le livre, j’aime du coup l’auteur et je veux revivre le même kiff avec des histoires différentes. En l’écrivant là maintenant je me dis que c’était déjà un bout de ma passion de connaitre les gens en profondeur, parce que du coup je peux vous dire que quand vous lisez tous les livres d’un même auteur et bien vous le connaissez vraiment très bien. Petite thérapie avec Stephen King comme patient ? Je passe.

Donc lectrice loyale et qui après avoir user pendant son adolescence tous les livres de ses auteurs préférés et bien j’ai été une lectrice feeling. Vagabonder dans les rayons de ma librairie préférée et juste me laisser happer par une couverture et un résumé. Mais toujours pas de PAL à l’horizon.

Lectrice à fond, je découvre les histoires sur roi Arthur, je lis que ça pendant des mois, je découvre la théorie des cordes en physique quantique pareil.

Impossibilité totale de lire deux livres en même temps. Sacrilège (aujourd’hui je le fais plus d’ailleurs).

Longtemps psychorigide à ne pas prêter mes livres ( ils portent ma lecture) et je ne peux toujours pas lire un livre déjà lu par quelqu’un d’autre auparavant ( spooky ?)

En résumé, lectrice loyale, à fond et psychorigide.

Finalement, le but de cet article est quand même de parler de PAL. En fait je n’ai pas de PAL parce que j’évolue très rapidement, attention je ne dis pas que ceux qui en ont une n’évoluent pas. Mais un livre qui me plait à un instant T1 ne va surement plus me plaire à l’instant T2.

Je pense sincèrement que les livres arrivent dans notre vie au moment opportun et du coup si des livres attendent dans une pile à lire pendant des mois voir années ( oui oui ça existe) et bien le moment n’est plus le même. Entre temps tellement de choses se sont passées et l’évolution de la personne a pu être si grande que ce livre ne correspond plus ou n’apporte plus ce qu’il était censé apporter. C’est ma pensée concernant le pourquoi je n’ai pas de PAL et que du coup je n’en aurais jamais. J’ai par contre une wishlist. 🙂
D’ailleurs si vous faites le test avec une wishlist , vous verrez assez facilement que même quelques mois plus tard certains items ne vous appelleront plus. Non ?

Alors et vous ? votre PAL est-elle débordante ? Et quel type de lecteurs êtes-vous ?

 

 

%d blogueurs aiment cette page :